du Harpouy D'Auzan

du Harpouy D'Auzan

Scottish Terrier

L'essentiel sur le Scottish Terrier

 L'essentiel sur le  Scottish Terrier

 L'essentiel sur le  Scottish Terrier



- Origines

- Caractère

- Standard




 

Le Scottish a une forte personnalité. Vous souhaitez un chien qui vous résiste quelque peu ?

Optez alors pour un scottish et vous serrez comblé.



Noir, bringé ou froment, le scottish est le plus stylé des terriers écossais. Son tempérament est tour à tour désinvolte, têtu, snob, plein d'humour... Très British en sorte. Cela ne fait aucun doute, ce terrier est un vrai gentleman plus viril que tendre.

Le Scottish Terrier



Carte d'identité



Taille : 25 à 28 au garrot



Poids: 8,5 à 10,5 kg



Couleur : noir, froment ou bringé



Tête : longue et étroite avec un crâne plat,

une longue barbe et de longs sourcils



Oreille : fines pointues,

placées sur le haut dela tête



Corps : court, solide et robuste



Queue: épaisse à la base, droite

ou légèrement courbe, de longueur

moyenne




 

Le Scottish Terrier



ORIGINES

L'origine du Scottish est sujette à de nombreuses hypothèses et controverses. Il est certain, que depuis des siècles, différents types de terriers peuplaient diverses régions des Highlands et qu'ils fesaient partie du décor et des traditions écossaises.

Avant la seconde moitié du XIX ° siècle, la notion de race n'était pas encore la panacée des écossais.

La sélection reposait essentiellement sur les qualités de travail des chiens et à des fins strictement utilitaires, ils fallait qu'ils soit robustes et courageux.

La coexistence de différentes variétés de terriers bassets dues aux préférences locales ou au hasard des accouplements, population au poil dur mais à l'aspect hétéroclite et encore peu homogène, donna naissance vraisemblablement à un certain moment au Cairn, au West Highland White Terrier et au Scottish Terrier.

Les terriers écossais furent souvent appelés Skye Terrier à poil dur.

Le Cairn et le Scottish, à l'origine, n'étaient pas tellement des races différentes, mais plustôt des types différents à l'intérieur d'une même race.


C'est en 1815 que le nom de Scottish Terrier apparaît pour la première fois dans un livre intitulé

« Recreation in Natural History ». Dans cet ouvrage il est fait allusion à un « Scotch Terrier »à poil dur, propriété du général de division Bonham, gouverneur au Surinam.

Ce n'est qu'en 1887, que le nom de Scottish Terrier fut officialisé, car auparavant on l'appelait Skye Terrier à poil dur, Otter Terrier, Shorty Terrier et Aberdenn Terrier. A cette époque il était de couleur bringé, parfois au masque noir et son physique bien différent de celuiqu'on lui connait aujourd'hui.

De nos jour, c'est en raison de l'apparition d'expositions canine, que le Scottish avec ce look si particulier, a évolué.

La première référence à sa une robe noire, date de 1890, mais il a fallu attendre les années 1920 pour la voir se généraliser au détriment du bringé et du froment.

La race démarra vraiment grâce à Mr Ludlow, premier éleveur de grand renom, qui créa en 1883 le club anglais, suivi en 1888 par le Scottish terrier club d' Ecoose.

Ces deux clubs adoptèrent le même standard .


Caractère




Le Scottish a une forte personnalité.

C'est pourquoi pour son éducation, il faut une main de fer dans un gan de velour !


Ses caractéristiques tant physiques que comportementales, le font se distinguer des autres races. Le Scottish est vraiment un chien unique.

On s'accorde à lui reconnaitre une grande intelligence doublée d'une extraordinaire mémoire.




On n'obtiendra rien de lui en le brusquantIl est du style à vous faire croire qu'il n'entend ni vos appels, ni vos réprimandes. Avec lui il faut insister pour se faire écouter. Mais insister de façon subtile. On le juge a tort entêté et peu obéissant. En fait, il est surtout sage et réfléchi, il a sa propre interprétation des évènements, et tout ce qui peu lui sembler peu logique ou pas raisonnable entraîne sa désapprobation., au contraire. C'est un chien avec qui on « raisonne », avec qui on parle. Il est très réceptif à l'intonation de la voix. Il sait donc obéir, mais lorsque vous lui donnez des ordres vous devez mettre la forme.



Le scottish est un chien qui se mérite, et qui est fait pour vivre une histoire d'amour avec son maître.



Le Scottish est un chien passe-partout. Rat des villes et Rat des champs. C'est un excellent chien citadin, la vie en appartement ne lui fait pas peur. C'est un bourgeois qui adore cocooner. A la campagne sa rusticité se réveillent, et la vermine n'a qu'a bien se tenir.